Quelques patisseries délicieuses Pâtisseries et autres plaisirs ...   



Appicultures et produits de la ruche
Miel
 
Les abeilles

Comme tout insecte l'abeille se compose de trois parties : la tete ,le thorax et l'abdomen. Chez l'ouvriere la tete regroupe plusieurs organes essentiels pour sa fonction. nous retrouvons les antennes qui jouent un role de communication, 5 yeux (3 simple + 2 a facettes ), les mandibules indispensables au malaxage de la cire, la langue qui aspire le nectare des fleurs, les glandes salivaires chargeaient de la production de la gelee royale. Le thorax regroupe des organes de locomotion tels que les pattes (3 paires ) ou les ailes. Chaque paires de pattes remplissent une fonction bien precise. La premiere paire situee juste derriere la tete est chargee du nettoyage des antennes ainsi que du ramassage du pollen. La deuxieme transporte le pollen recolte vers la derniere paire de pattes. La troisieme transporte les pelotes de pollen et recolte la cire produite par les glandes situees sur l'abdomen. L'abdomen renferme l'appareil digestif, respiratoire, circulatoire, les glandes cirieres, les organes genitaux qui sont atrophies chez l'ouvriere, les glandes de nazanoff organe de communication grace a l'emission de pheromones et bien sur l'aiguillon tant redoute. L'ouvriere est le seule element avec la jeune reine ( jusqu'a fecondation ) a posseder un dard. Le stade larvaire ( aussi appele couvain ) de l'insecte differe selon la classe sociale. Le faux boudon est le male de la colonie. Sa tete est pourvue d'une langue plus petite que chez l'ouvriere ce qui le penalise pour le butinage. Son abdomen est depourvu de dard ce qui le rend a premiere vu inoffensif cependant il compense ce manque par une agressivite hors paire et n'esite pas a foncer sur tout intrus approchant de la ruche. Il renferme egalement les organes genitaux qui se detacheront lors de la fecondation de la reine pour former la spermatheque de la reine, ceci provoque sa mort. Le couvain de male est facilement reconnaissable par la grosseur des alveoles ( le double d'une alveole d'ouvriere ). La reine est l'unique reproductrice de la ruche. Son aspect physique s'en ressent fortement. En effet le vol constitue pour la reine une activite exceptionnelle qu'elle effectuera que pendant le vol de fecondation ou en cas d'essaimage. Nous trouvons donc sur son thorax de petites ailes disproportionne par rapport a son corps qui lui permette un vol lourd ainsi que trois paires de pattes extremement developpees qui lui permettent de supporter le poids de son abdomen. Certain apiculteur compare la troisieme paire de patte a celle d'un criquet.
Avant la fecondation l'abdomen comporte un dard quipermettra a la reine de tuer ses rivales a la naissance voir meme dans les cellules royales. Elle deviendra inoffensive lorsqu'elle sera rentree dans la periode de ponte. Le developpement larvaire d'une reine se deroule d'une facon bien precise. Les ouvrieres orphelines (sans reine ) ou accompagnees d'une reine viellissante et peu pondeuse decident d'elever une nouvelle reine.  Pour cela elles selectionnent d'une maniere peu connu un nombre ( variable selon la capacite de la colonie a fournir de la gelee royale ) de larves d'ouvrieres de moins de six jours et donc uniquement nourrie a la gelee royale. Elles augmentent la taille des cellules et suivent les phases de developpement regroupees dans le tableau si dessous. La premiere a naitre seras la nouvelle reine et feras partir l'ancienne en essaimage avec une partie des butineuses et tueras ses rivales encore dans les cellules royales ou encore trop faible pour combattre.


La communication chez les abeilles

Les abeilles utilisent un langage particulier pour communiquer l'endroit d'une source de nourriture ( miel, pollen, propolis et eau ) ou d'un nouveau logis a leurs congeneres. Ce langage est appele la danse et fut decouvert par VON FRISCH en 1950. Lorsque l'abeille trouve une source de nourriture abondante elle marque chimiquement le lieu et revient a la ruche pour avertir ses congeneres.  Si la source ce trouve a moins de cent metres de la ruche elle execute une danse dite en rond. Plus celle ci est executee rapidement plus la source est importante. Si la nourriture ce trouve a plus de cent metres elle execute une danse en forme de huit qui indique la position par rapport au soleil, la distance, la quantite et la qualite de la source de nourriture. La position par rapport au soleil est donnee par la direction d'execution de la danse ( voir schemas 2 et 3 ). La distance est decrite par la frequence de fretillement. La quantite trouvee est donne par la vitesse d'execution de la danse et la qualite par le partage de sa recolte avec ses congeneres.
Les abeilles ont des glandes qui secretent differentes substances odorantes qui regle la vie sociale au sein de la ruche. Parmi ces substances celle secretee par la reine a plusieurs fonctions : elle permet a la reine de se faire reconnaitre au pres des ouvrieres qui la nourrissent, cela permet aussi de bloquer le developpement des ovaires chez l'ouvriere, de tenir la grappe reunie, de hierarchiser et de reguler le travail au sein de la colonie. Cette substance permet au males lors de la saison d'accouplement de reperer une reine. L'ouvriere elle aussi a des glandes qui emettent une substance odorante. Une d'entre elle est appelee pheromone et permet a l'ouvriere de parquer un lieu comme un nouveau gite lors d'un essaimage ou une source de nectar. Cette glande lui permet aussi d'appeler les abeilles d'une meme ruche a ce rassembler.
On les voient parfois sur la face avant ou sur la planche d'envol de la ruche rappelant les abeilles a la colonie. Il existe aussi une pheromone d'alarme chez l'ouvriere. Elle lui permet lorsqu'elle pique une victime de la marquer en meme temps d'une odeur. Lorsque les abeilles au alentour sentent cette odeur elles se precipitent sur la victime pour la piquer. Il existe aussi chez l'abeille une communication par les antennes qui consiste a ce tapoter les antennes en etant face a face. On la rencontre souvent lorsqu'elles se transmettent de la nourriture ou qu'elles montent la garde devant la ruche et trient les entrees. Il faut savoir que chez l'abeille le systeme olfactif se situe dans les antennes.


La ruche

Dans l'elevage des abeilles, la ruche tient une place importante.Selon les pays et les epoques leurs tailles et leurs formes varient. En iran elles etaient fabriquees en terre cuite de forme cylindrique et utilisees horizontalement. En grece c'etaient des poteries de la forme d'un pot de fleurs. Au rwanda elles etaient taillees dans un tronc et recouvertes de vegetaux, placees dans un arbre. On trouve aussi des ruches nord africaine construite de boue et de baguettes en forme de palissade. La ruche a grandement evolue au cours des epoques grace a trois decouvertes majeures dans le monde de l'apiculture. Il s'agit du systeme a cadres suspendus qui permet de pouvoir enlever ou deplacer les cadres au sein de celle ci alors que jusque la ils etaient fixe et qu'ils fallait les detruire pour extraire le miel. Il s'agit aussi de la fabrication de cire gaufree sous forme de plaques qui a permis d'avoir des constructions plus regulieres. Et enfin la decouverte de l'extracteur a miel qui a permit grace aux decouvertes precedentes d'extraire le miel sans detruire les pains. En france au debut du siecle les ruches les plus courantes etaient soit fabriquees dans un tronc coupe et evide qu'ils posaient par terre entre deux plaques ou en paille de forme conique. Lorsque le miel etait extrait les pains etaient detruits. La ruche a evolue petit a petit vers une caisse en bois ou le travail de l'apiculteur est moins destructeur.
   De nos jours il est possible de trouver plusieurs modeles de ruches en france mais elles sont toutes fabriquees sous le modele de la caisse a cadres amovibles la seule difference majeure entre elles c'est le volume du corps et des hausses. Il existe donc la ruche langstroth, la dadant, la voirnot, la layens et la ruche chalet qui est un regroupement de ruches dans un cabanon et qui est utilisee dans les zones ou le froid est important. Les ruches citees ci dessus sauf la layens sont constituees d'une caisse appelee corps dans lequel vit la colonie et a la saison de la miele une caisse appelee hausse est ajoutee pour recuperer le surplus de miel, c'est cette derniere que l'on enleve par la suite pour extraire le miel. La layens est un cas particulier, elle n'a qu'un corps qui est plus large que les autres modeles et lors de la miele les cadres sont ajoutes de part et d'autre de la grappe pour pouvoir recuperer le miel. 


La répartition du travail dans la ruche

La repartition des taches au sein d'une colonie se fait essenciellement selon les classes sociales. La ruche peut regrouper en pleine miellee 10 KG d'abeilles (10 000 abeilles / KG ) comportant une seule reine et quelques milliers de faux bourdons. On comprendra donc que les taches effectuees par les ouvrieres sont colossale par rapport aux autres castes. Chez l'ouvriere ces taches se repartissent selon l'age de l'abeille. Du 1er au 6eme jour elle est chargee du nettoyage des cellules ainsi que du maintien de la temperature dans la ruche. Du 7eme au 9eme elle nourrit les larves (couvain ) et la reine grace a la gelee royale qu'elle produit. Du 10eme au 12eme elle decharge les butineuse du nectar et du pollen recolte pour le stocker dans les rayons. Du 13eme au 19eme jour elle nettoye la ruche et construit les nouveaux rayons grace a la cire qu'elle produit. Du 20eme au 40eme (maximum ) l'abeille effectue une activite exterieur comme la recolte de miel, pollen, eau ou defense de la ruche. Cette description de l'activite de l'ouvriere est cependant boulverse par les besoins de la ruche. Une ouvriere interieur peut sortir precipitement de la ruche pour profiter d'une miellee. Une ouvriere vit donc six semaines au maximum en periode estivale. Par contre l'hiver, ces taches n'existant pas l'abeille pourra vivre pendant plusieurs mois. Cela nous donne une idee de la rudesse que represente ces taches.
ruche    La fonction premiere du faux bourdon est bien evidemment la fecondation de la reine mais cela ne represente pas sa seule activite. Il participe au meme titre que l'abeille au maintien de la temperature au sein de la colonie. L'absence de dard sur son corps ne l'empeche pas de defendre la ruche en foncant violemment sur les intrus. Par contre la morphologie de sa langue ne lui permet pas de butiner un grand nombre de fleurs, il se nourrit donc principalement directement dans les rayons de la ruche. C'est pour cette raison que sa presence n'est permise par les ouvrieres qu'en periode d'abondance. Il sera chasse de la ruche juste avant l'Hivernage pour etre eleve de nouveau au printemps suivant, epoque a laquelle les essains auront besoin de lui pour feconder les nouvelles reines. La reine represente le seul etre fecond de la colonie. Son activite est donc toute designee : la ponte. Cela represente une activite colossale. Savez-vous qu'elle peut pondre plus de 1500 oeufs par jour ? Cette ponte sera conditionnee par les recoltes de miel et de pollen. Cependant son role ne s'arrete pas la. Elle degage aussi des pherormones qui assure la cohesion de la colonie. Par exemple, elle maintien par ce systeme la sterilite des ouvrieres qui l'entourent.



La cire

Les abeilles produissent la cire grace à des glandes cirieres situees sur leurs abdomens. En se regroupant en grappe , elles collectent chacunes des ecailles de cire en les faisant passer d'abeille à abeille pour en fromer un pain faconne en alveoles. Chaque alveole pourra contenir indifferemment des larves ou du miel. La cire fraichement etiree en alveoles aura une couleur blanchatre tandis que les vieux rayon auront une teinte brunatre du à la succesion des generation de larves. La fabrication d'un kilo de cire neccessite la consommation de dix kilos de miel par les abeilles. La recolte s'effectue par la recuperation des opercules lors de la recolte du miel ou par changement des vieux rayons dans la ruche. La purification de la cire se fait generalement par la fonte dans de l'eau bouillante ou à l'aide d'un serificateur solaire qui part fonte et ecoulement separe la cire pure du miel et des impuretes. L'utilisation principale de la cire est la fabrication des encaustiques , cependant la conception des bougies utilise aussi la cire d'abeille bien qu'elle soit de plus en plus remplacee par de la parafine. Dans le monde apicole elle sera reutilisee pour la production de plaques de cire gauffrees qui servira de base aux abeilles pour elaborer de nouveaux rayons.


La production du miel

La transformation du nectar en miel: le miel constitu le produit de la ruche le plus connu. Cela est du à l'ancienete de l'abeille et de son elevage. A l'etat naturel le miel est elabore a partir du nectar recolte au creux des fleurs puis stocker dans une multitude de celleules appellees pain ou gateau. Les abeilles evaporent ensuite l'exedent d'eau contenu dans ce nectar ( 80% d'eau ) pour obtenir le miel (15% d'eau) . Enfin chaque cellules sont fermees par une fine pellicule de cire appelle opercule.
L'extraction: l'homme prehistorique consomait le miel en mordant directement dans les gateaux. Aujourd'hui nous utilisons la technique de la force centrifuge qui nous permet de separer le miel tout en gardant intact les pains de cire qui seront rendus aux abeilles en vue de la prochaine recolte , mises a part les opercules que nous aurons enleves à l'aide d'un couteau bien affutes.

Les différents miels

Le miel etant issu du nectar des fleurs nous allons donc pouvoir obtenir par la transumance , des miels monofloraux ayant des textures et des gouts differents. Les miels riches en glucose ( colza , tournesol ) cristalliseront rapidement tandis que ceux pauvre en glucose ( acacia , chataignier ) resteront pendant des annees liquides.
- Le miel d'acacia est un miel qui reste plusieur annees liquide. On y retrouve bien le parfum de la fleur.    
- Le miel de bruyere a une consistance gelatineuse et un gout tres apre caracteristique.    
- Le miel de lavande a une texture cristallisee et un gout rappellant fortement la fleur.    
- Le miel de tournesol est recherche pour sa cristallisation fine qui permet de le tartiner.   
- Le miellat de sapin a un gout tres corcee. 
- Le miel de tilleul est tres parfume au gout de menthe et de fleurs de tilleul.
- Le miel de chataignier reste un miel pour les amateur.  
- Le miel de trefle mele abilement la texture fine du tournesol a une saveur delicate.


La gelee royale    

La gelee royale est connue de tous. Elle constitue la nourriture exclusive de la reine mais aussi , ce qui est moins connu , des larves de moins de trois jours. Elle est produite par les ouvrieres et directement fourni à la reine ou stockee en masse dans les cellules royales non operculees qui contiennent les futurs reines. C'est donc là que l'apiculteur va la recolter. Il utilisera pour cela un aspirateur à gelee qui la transvasera de la cellule au pot de conditionnement. La recolte sera alors imperativement conservee au frais pour garantir une composition originale. Les qualitees nutritives de la gelee royale sont enorme. Le fait de nourrir une larve avec de la gelee royale double la taille de l'insecte qui en naitra et lui permet de pondre 15 000 oeufs par jour. On comprend donc la folie commerciale qui gravite autour de ce produit. Mais il faut ce rendre à l'evidence nous ne sommes pas des insectes ! Cependant la composition exeptionnel de la gelee peut nous aider sous forme de cure d'une quinzaine de jour à faire face à une carence passagere ou nous aider entre autre àstimuler l'organisme. Mais en aucun cas elle nous permettra de doubler notre volume musculaire ou notre activite sexuelle comme on l'entend dire trops souvant pour justifier des prix un peu trops prohibitifs. Note de plus qu'une gelee conservee à plus de 4°C n'est plus une gelee royale mais une masse blanchatre alteree ceci s'applique egalement à un certain produit appelle miel à la gelee royale    


Le pollen    

A l'etat naturel  le pollen est récolté par l'abeille sous forme de petites pelotes ( 7 mg chacune environ ) stockées sur la troisième paire de pattes et ramenées à la ruche. Il est destine à l'élevage des larves principalement mais constitue également un élément nutritif indispensable à la croissance de l'abeille. La couleur de ces pelotes varient selon les fleurs visitées. Elle est le plus souvent représentatif de la plante. L'apiculteur récoltera le pollen en utilisant des trappes à pollen placées à l'entrée de la ruche. L'abeille passera à travers une grille perforée permettant son passage mais pas celle des pelotes de pollen qui dépassent légèrement de ces pattes. L'insecte laisse donc tomber sa précieuse cargaison sur le sol grillage , lui même supporte par un tiroir qui est charge de récupérer le pollen. Ce système a la particularité de ne prélever qu'une partie de la récolte et permet à la colonie de ne pas subir de manque. En effet , au bout de deux ou trois jours d'activité , une partie des vieilles butineuses s'adaptent en repliant leurs pattes vers l'arrière et arrivent à échapper au piège tandis que les jeunes butineuses passant pour la première fois avec du pollen se font piéger.  Le pollen est commercialise principalement sous deux formes. Sécher et conditionne en pot , Il sera un complément alimentaire très nutritif. Il se conservera parfaitement à condition qu'il soit à l''abrit de l'humidité. Une technique récente consiste à le congeler frais et à le conditionner en poche. Cela constitue la meilleur solution. Il garde alors toute ses qualités originales que le pollen sécher ne peut pas garantir , notamment sa texture moelleuse.        
          

La propolis  

La propolis est un produit mal connu. Il s'agit d'une substance recoltee par l'abeille generalement sur les peupliers. Elle se presente comme une patte de couleur rougeatre à brun fonce ayant une texture cassante a froid et maleable à chaud. Elle possede de surcroit des proprietes antibiotiques extremement forte. L'abeille utilise donc ces qualites de deux facons. La premiere sera de calfeutrer la ruche pour empecher l'entree de predateurs tels que fourmis , lezard , teignes. Cela lui permettra egalement de disposer d'une ruche isolee et etanche pour passer l'hiver. La seconde aura un but sanitaire. En tapissant l'interieur de la ruche ainsi que les pains de cire d'une pellicule de propolis l'abeille previent toute apparission de bacterie ou de champignon. La production de propolis par colonie est tres variable selon les souches d'abeille, cependant elle reste tres faible de l'ordre de 200 grammes par ruche et par an. L'apiculteur la recolte tout simplement par raclage des cadres et element de la ruche ou en posant des tapis en plastique au dessus de la ruche sur lequel les abeilles vont propolisser , il sera alors aise de la recuperer.L'utilisation de la propolis est presente dans plusieur domaine. Melangee à de la cire elle est un encostique de premiere qualite qui fut utilise jadis pour le patinage des violons. Ceci serais selon certain luttiers un des secret de fabrication des stradivarius. En pastilles ou en fragment directement issu de la ruche , elle possede des qualitees antibacteriennes , cicatrisantes , antiinflammatoires et anesthesiques tres puissantes. On parle d'un facteur de quatre compare à la cocaine.

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement